La police intervient à cause de Jean-Pierre Fanguin


Avertis que des individus tentaient d’arrêter des voitures sur la route de la petite Corniche, des agents sont tombés nez à nez avec l’auteur de l’énorme buzz du mois.

Deux véhicules de la police régionale sont venus vérifier les faits et les identités des personnes, vendredi en fin d’après-midi.

Une habitante en Lavaux a été surprise ce vendredi après-midi de reconnaître le désormais célèbre Jean-Pierre Fanguin, en costard avec ses lunettes de soleil rouges, parmi des jeunes gens debout sur la même route où il avait tourné une de ses vidéos virales à succès.

En repassant par là un peu plus tard, elle a constaté que deux véhicules de la police locale (APOL) étaient alors sur place, tandis qu’une voiture à l’arrêt gênait la circulation. Notre pseudo-entrepreneur était-il en train de réaliser un nouveau tournage dans ce paysage vaudois inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco?Rien n’est moins sûr, même pour le premier-lieutenant Ducret, de l’APOL. «Il s’agit d’un concours de circonstances.

Nous avons été avisés cet après-midi que des individus tentaient d’arrêter des automobilistes qui passaient sur la route de la petite Corniche.» Une première patrouille est allée vérifier ce qu’il se passait. Des hommes étaient à l’endroit décrit, à côté d’une voiture à l’arrêt.

Ils ont expliqué qu’elle était tombée en panne, raison pour laquelle ils auraient tenté de stopper des automobilistes pour leur demander de l’aide. Pendant que les agents écoutaient leurs explications, un autre véhicule les a rejoints. À son bord, Jean-Pierre Fanguin et une amie, venus dépanner avec des câbles de démarrage semble-t-il.

«Mes collègues n’ont rien constaté de répréhensible», précise le premier-lieutenant Ducret, même s’il s’interroge lui aussi sur les raisons de la présence de Jean-Pierre Fanguin.ch l’a donc appelé ce vendredi en début de soirée à ce propos.

Au téléphone, Jean-Pierre Fanguin assure qu’il n’était pas sur cette route pour tourner une vidéo. mais une de nos voitures a subi une panne, c’est tout», déclare-t-il. Il précise qu’en étant «habillé comme un ministre, les gens me reconnaissent rapidement comme dans les vidéos.

»Le 14 juin dernier, «20 minutes» dévoilait que les polices vaudoise et en Lavaux enquêtaient sur des infractions diverses constatées dans des vidéos tournées dans la région du canton de Vaud et publiées par Jean-Pierre Fanguin sur des réseaux sociaux.«20 minutes» avait pu interviewer le jeune entrepreneur il y a deux semaines pour lui poser des questions sur sa recette miracle, lui qui assure détenir le secret pour «faire de l’argent sans sortir de sa chambre».

VIDÉO SUIVANTE