ENTRETIEN. Fin de vie  : « Donner la mort n’est pas un soin » selon cette médecin


Questions au Dr Sylvie Besson, médecin en charge de l’équipe mobile de soins palliatifs de l’hôpital de Paimpol (Côtes-d’Armor).

Au quotidien Elle permet aujourd’hui de maintenir en vie longtemps est-ce toujours souhaitable Est-ce qu’appuyer sur un bouton D’autant que nous avons aujourd’hui des moyens d’évaluer et d’apaiser la douleur.Et la souffrance des proches ?C’est impossible de se mettre à leur place mais il est important de les accompagner eux aussi, de les préparer au deuil, de savoir comment ils vont, tout simplement. C’est pour cela que l’équipe mobile des soins palliatifs est amenée à collaborer avec tous les services du centre hospitalier.Nous formons aussi des soignants et que nous collaborons avec les libéraux du territoire en ce sens. Même si nous aimerions avoir plus de moyens, je pense qu’en Bretagne, en termes de soins palliatifs, le fonctionnement est bon, aussi bien dans les grandes villes que dans les zones rurales

ENTRETIEN. Fin de vie  : « Donner la mort n’est pas un soin » selon cette médecin